Site icon Clinique Dentaire Dr Paul Stamboulis & Dre Marie-France Roux

Prévention du cancer de la bouche

Nos dentistes se dédient à promouvoir et maintenir la santé de votre bouche. En plus de diagnostiquer les maladies qui affectent les dents et les gencives, votre équipe dentaire procède à une évaluation de vos tissus mous.

L’examen du dépistage du cancer de la bouche implique une évaluation visuelle des muqueuses orales, telles les joues, la langue et le fond de la gorge. Une palpation de ces tissus aide à détecter des anomalies . En cas de doute, votre dentiste recommandera de surveiller la lesion et/ou de faire un prélèvement ou une biopsie.

Il est important de déterminer si la lésion détectée est pré-cancéreuse et éliminer la possibilité qu’elle se développe en cancer de la bouche.

SIGNES ET SYMPTÔMES COMMUNS DU CANCER DE LA BOUCHE

Une tache rouge ou blanche qui apparaît en bouche.

Un ulcère qui saigne facilement et ne semble pas guérir.

La présence d’une masse ou une lésion d’apparence irrégulière.

La présence de sensibilité, de douleur ou de changement de sensation qui pourrait apparaître en bouche ou sur les lèvres.

Perte ou changement de voix inexpliqué, difficulté à mastiquer ou à avaler, ou encore, difficulté à bouger la mâchoire ou la langue.

SI UN MEMBRE DE VOTRE ENTOURAGE NÉCESSITE UN DÉPISTAGE DU CANCER DE LA BOUCHE, CONTACTEZ NOTRE ÉQUIPE AU COMPLEXE DESJARDINS À MONTRÉAL EN COMPOSANT LE 514-849-9578 POUR OBTENIR UN RENDEZ-VOUS.

FAITS SUR LE CANCER DE LA BOUCHE

Bien qu’il puisse affecter les gens de tous âges, le cancer de la bouche semble cibler les hommes de 55 ans et plus. Les facteurs de risques pour developper le cancer de la bouche sont l’usage de tabac, la consommation d’alcool et le vapotage. Il est important de noter que la surutilisation des rince-bouches à base d’alcool ainsi que les prothèses partielles et complètes mal-ajustées qui causent des irritations chroniques peuvent être à la base d’apparition de cancer buccal.

La prise de médicaments de type immuno-suppressants (pour traiter les maladies du système immunitaire ou prévenir le rejet d’organes greffés) peut augmenter le risque de cancer de la bouche. Si un membre de votre entourage est sous ce type de médication, assurez-vous qu’il ou elle soit vu par un dentiste qui procédera à un examen de dépistage du cancer de la bouche à chaque 6 mois, soit lors de nettoyages bi-annuel.

Vous connaissez sûrement le Virus du Papilloma Humain, le PVH, ou HPV (Human Papilloma Virus). On sait que le PVH est le cancer gynécologique pre-dominant chez les femmes de 19 à 25 ans. Il n’est pas rare de détecter et de procéder à l’excision de lésions buccales liées au PVH. La souche PVH-16 est étroitement liée au cancer oro-pharyngé.

Pour en savoir plus sur le cancer de la bouche, visitez:

Le site du Gouvernement du Canada sur le cancer de la bouche

Quitter la version mobile